Chiang Mai

Trip Start Jan 15, 2007
1
21
33
Trip End Apr 04, 2007


Loading Map
Map your own trip!
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Thailand  ,
Tuesday, February 27, 2007

Je suis donc maintenant à Chiang Mai et après quelques nuits qui furent assez courtes, je me prépare à embarquer dans le bus de nuit pour retourner à Bangkok.

Dans les derniers jours nous avons profité pleinement de la ville de Chiang Mai et de ses environs. Tout d'abord il faut souligner que Chiang Mai est l'une des villes les plus prolifique en ce qui concerne l'artisanat local. Il y a donc une multitude d'atelier qui peuvent être visités aux alentours de la ville. J'ai donc passé un après-midi dans une superbe Toyota Corona (un méchant vieux bazou!) avec mes compères de voyage et un sympathique chauffeur. Nous savons maintenant tout sur la fabrication et le tissage de la soie, la laque et une panoplie d'autres artisanats.

Le lendemain nous avons aussi été visiter des villages de minorités ethniques dans les montagnes. Sur notre chemin nous sommes arrêtés à un jardin où sont cultivés des centaines d'orchidées. Elles étaient vraiment magnifiques mais quel travail ça nécessite! Nous avons aussi visité une fabrique de papier d'éléphant. Les Thaïs ont réalisés que les éléphants, avec la quantité astronomique d'arbre qu'ils ingurgitent, effectuent les premières étapes de la fabrication du papier par leur digestion. Ils récupèrent donc les "mottes" d'éléphant, bien gorgées de fibres végétales, et les font cuire pour en faire de la pâte à papier. Dans le temps de le dire on se retrouve avec du papier d'éléphant! Nous sommes ensuite parti pour les villages des femmes aux cous d'éléphant. C'est très impressionnant de voir ces personnes qui passent toute leur vie avec ces anneaux autour du cou!



Une bonne partie de mon temps passé dans la région l'a été à faire un trek dans les montagnes dans la région de Doi Inthanon, la plus haute montagne de Thaïlande. Je dis "trek", mais en fait c'était plutôt une excursion en "truck", entassé pendant de nombreuses heures avec les bagages dans la boîte d'un pick-up. La marche s'est résumée à une promenade de 1h pour se rendre à notre hutte et un autre 1h pour retourner au camion le lendemain.

Le sommet de Doi Inthanon était tout de même magnifique à plus de 2000m d'altitude, avec le temple qui y est construit et la température beaucoup plus fraîche que dans la vallée. Je n'ai pas été trop affecté par le mal des hauteurs et je compte bien retourner me promener en altitude dès que j'en aurai la chance.

Après notre journée en "truck", nous avons marché jusqu'à notre hutte, située sur le bord d'une rivière avec des rapides et des nombreux bassins. C'était la douche. Nous partagions notre hutte avec un couple de français bien sympathique. La hutte de bambou était tout ce qu'il y avait de minimal avec quelques couvertures étendues sur le sol. Heureusement que j'avais emmené mon sac de couchage car même s'il fait 35°C le jour, la nuit il ne fait que 5°C en montagne.



Le lendemain c'était le tour de la promenade à dos d'éléphant, d'une autre marche en forêt et du "rafting" en radeau de bambou avant le retour à Chiang Mai. Les 15 premières minutes de la promenade furent bien amusantes mais ensuite la torture commença. J'étais assis directement dans le cou de l'éléphant ce qui avait pour effet de me planter un omoplate d'éléphant dans le haut des cuisses à chaque pas de l'éléphant. En plus de ça, les éléphants avaient l'air plus intéressés à arracher des arbres sur le bord du chemin qu'à se rendre jusqu'au bout. Bref, ce fut une longue heure et demie à dos d'éléphant. La promenade en radeau de bambou fut en fait le moment fort des deux derniers jours. Nous étions les 4 sur le radeau ainsi que notre guide. Henri qui dirigeait l'avant, moi qui dirigeait l'arrière et les deux autres assis sur le radeau pour arroser ceux que nous dépassions. La descente des rapides fut très amusante et mes talents de barreur de sont nettement améliorés!

De retour à Chiang Mai nous avons passé une dernière soirée dans le marché de nuit. On y trouve de tout, des T-Shirts aux objets d'artisanat en passant par les fausses plumes mont blanc. Ici les commerçants sont impitoyables et il faut négocier serré! La rumeur des "backpackers" veut que tout dépendant de nos talents de négociateur, le commerçant va nous donner une couleur de sac différente. Rose serait un très mauvais négociateur alors que le vert est pour les as! C'est difficile de savoir si c'est vrai, aucun des commerçants que nous avons interrogés n'a voulu répondre à nos questions et qui plus est plusieurs d'entre eux n'ont que des sacs blancs. La rumeur n'est donc pas éclaircie!

Prochain arrêt: Bangkok. Je vais passer quelques jours dans cette grande ville avant de me diriger vers les plages du sud.

L
Album Picasa
Slideshow Report as Spam
  • Your comment has been posted. Click here or reload this page to see it below.

  • Please enter a comment.
  • Please provide your name.
  • Please avoid using symbols in your name.
  • This name is a bit long. Please shorten it, or avoid special characters.
  • Please enter your email address to receive notification
  • Please enter a valid email address

Use this image in your site

Copy and paste this html: