Joyeuse non-St-Valentin

Trip Start Jan 15, 2007
1
14
33
Trip End Apr 04, 2007


Loading Map
Map your own trip!
Map Options
Show trip route
Hide lines
shadow

Flag of Cambodia  ,
Thursday, February 15, 2007

Je suis maintenant arrivé à Phnom Penh, capitale du Cambodge, après 7h de bateau dans le "slow boat" entre le delta du Mékong et le Cambodge. Quelle galère! Les coquerelles n'ont pas été de tout repos dans notre premier hôtel. Mais à 3$ la nuit, il ne faut pas s'attendre à grand chose. Nous avons donc décidé de déménagé sur le "lake side", l'endroit favoris des touristes avec les terrasses sur le lac et la musique jusqu'à très tard le soir. Malheureusement, en raison d'un jus de lime douteux, j'ai été confiné à ma chambre pour la soirée. Mais qu'à cela ne tienne, j'ai tout de même eu l'occasion d'explorer Phnom Penh en ce 14 février!

En voyage on se sent parfois bien loin de chez-soi, et particulièrement en ce 14 février à Phnom Penh on est bien loin de la fête de la consommation qu'est la St-Valentin en Amérique du Nord. Mis à part les quelques ballons en forme de coeur et les roses sur la rue, on se serait cru n'importe quel autre jour de l'année. C'est rafraîchissant de voir que la planète entière n'est pas affecté par le syndrome de consommation aiguë, surtout à 36°c à l'ombre ;-)

La visite de Phnom Penh ne comporte pas beaucoup de fait marquants, mis à part le palais royal, très similaire à celui de Bangkok, et surtout les monuments à la mémoire du génocide Cambodgien. Nous avons donc passé une bonne partie de la journée à en apprendre plus sur la vie et la morts de ces millions de cambodgiens de l'époque des Khmers Rouges. Le "killing field", un centre d'extermination, comporte des dizaines de fausses communes et plus de 8000 corps y ont été retrouvés. On y emmenait des opposants au régimes, des intellectuels et quiconque avait le malheur de ne pas plaire au régime. Un monument composé de centaines de crânes humain se trouve au milieu de l'endroit, un symbole à la mémoire de ceux qui y ont perdu la vie.

Par la suite nous avons été à S-21, une ancienne école qui avait été transformée en prison et en centre d'interrogation et de torture durant le règne des Khmers Rouges. Les prisonniers étaient part la suite envoyé au killing field. Aujourd'hui c'est un musé qui relate l'histoire de quelques personnes qui y ont passé. Les Khmers Rouges étaient aussi organisés que l'Allemagne Nazie en ce qui attrait à leurs prisonniers et ils gardaient les photos et les retranscriptions des interrogatoires pour chacun de leurs prisonniers. Lorsque l'armée vietnamienne a libéré la ville, moins d'une dizaine de personnes étaient encore vivante dans les murs de la prison. La visite de cette prison aura été aussi marquante que celle d'un camp de concentration Nazi. Il reste à espérer que le Cambodge saura un jour rattraper tout le retard provoqué par ce génocide. Les quelques cambodgiens avec lesquels nous avons eu l'occasion de discuter étaient beaucoup plussympathiques que les vietnamiens, à mon avis. La population est aussi très jeune, en raison du génocide.

Notre prochain arrêt sera les grand temples de Angkor dans le nord.

L
Album Picasa
Slideshow Report as Spam
  • Your comment has been posted. Click here or reload this page to see it below.

  • You must enter a comment
  • You must enter your name
  • You must enter a valid name (" & < > \ / are not accepted).
  • Please enter your email address to receive notification
  • Please enter a valid email address

Use this image in your site

Copy and paste this html: